INTERVIEW – Piero Turchi, Directeur Général de l’ISTC

9 Mar 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

Chaque mois, l’ISQ part à la rencontre de l’un des derniers certifiés QUALIOPI afin d’en apprendre plus sur le processus qui l’a mené jusqu’à l’obtention du précieux sésame ; en Mars, nous avons échangé avec Monsieur Piero Turchi, Directeur Général de l’ISTC

Logo ISTC

 

Monsieur Turchi, votre Institut vient récemment d’obtenir la certification Qualiopi ; pourriez-vous nous présenter l’ISTC et sa raison d’être ?

L’ISTC (Institut des Stratégies et Techniques de Communication) est un institut qui forme depuis 30 ans au large éventail des métiers de la communication, du marketing, du digital, et du e-commerce. Nos activités et nos prestations s’organisent autour de quatre axes fondamentaux :

  • la formation initiale (583 étudiants) ;
  • la formation professionnelle (146 stagiaires en contrat de professionnalisation et 25 apprentis en contrats d’apprentissage) et la VAE ;
  • la Recherche dans le domaine des sciences de l’information et de la communication, important vecteur de consolidation et d’enrichissement de nos formations et enseignements, mais aussi source de nouvelles opportunités de partenariat avec le monde de l’entreprise ;
  • et enfin une démarche de valorisation de notre secteur d’activité et de l’emploi sur le territoire des Hauts-de-France, à travers la mise œuvre de think tanks pour questionner l’avenir de nos professions, des cycles de conférences, l’organisation de masterclass, ou encore notre contribution à différents baromètres, enquêtes ou observatoires des métiers.

Notre vocation est de former nos apprenants en mobilisant et en développant des compétences centrées sur la stratégie et sur les techniques liées aux environnements de la communication, validées par le titre RNCP de « Manager de la communication globale ». Cette ambition est servie par une pédagogie qui se veut innovante, centrée sur le développement des compétences, mais aussi des personnalités.

Le processus de certification Qualiopi est également une démarche humaine qui concerne l’ensemble des collaborateurs ; comment avez-vous mis en place cette stratégie d’ « on-boarding » des équipes et quels résultats avez-vous obtenu ?

Pour certifier la mise en œuvre de ses processus, l’ISTC porte une attention toute particulière et de longue date à la question fondamentale de la démarche qualité. Nous n’avons donc pas eu à déployer de stratégie particulière pour embarquer nos équipes dans la constitution de notre dossier de demande de certification Qualiopi, cette dynamique « d’on-boarding » des collaborateurs s’étant construite progressivement au fil des années, au rythme de l’instruction de nos différentes demandes de labels et certifications depuis plus de 10 ans.

L’ISTC a par exemple obtenu la certification ISO 9001 en 2009, 2012, puis 2015, avant de se tourner vers des labels plus spécifiques à son activité d’organisme de formation. Nous avons ainsi obtenu le référencement Datadock en 2017, confirmé par un audit avec avis positif en 2019. Plus récemment, en mai 2020, notre institut a reçu la qualification OPQF, et finalement, l’obtention récente de la certification Qualiopi au début de cette année 2021 constitue l’aboutissement d’une solide approche qualité construite depuis plus de 10 ans.

En dehors des phases d’audit ou d’instruction de nos différents dossiers de certification, une équipe projet constituée autour de notre référente qualité veille quotidiennement au maintien en condition opérationnelle de l’ensemble des critères auxquels nous avons dû satisfaire pour obtenir nos labels. En conséquence, c’est toute l’équipe de l’ISTC qui est engagée en permanence dans une démarche ambitieuse et vertueuse d’amélioration continue.

 

Interview Piero Turchi

Les salles de formation de l’ISTC.

Vous dispensez un enseignement orienté autour des stratégies de communication ; en quoi la certification Qualiopi est-elle un outil de communication auprès de vos différents publics ?

La certification Qualiopi est en effet à nos yeux bien plus qu’une obligation légale nous permettant d’accéder à des fonds publics ou mutualisés. C’est d’abord et surtout une reconnaissance fondamentale du professionnalisme de l’ISTC !

A ce titre, c’est un gage de sérieux et de crédibilité auprès de nos apprenants et de leur famille, mais également auprès de nos partenaires du monde de l’entreprise, qui nous font confiance et reconnaissent en l’ISTC un organisme de formation de qualité.

Si la certification Qualiopi est donc bien un élément important de réassurance de la marque ISTC vers ses publics externes, c’est aussi un outil précieux de communication interne pour informer et impliquer l’ensemble de nos personnels sur la question essentielle de la démarche qualité. Cerise sur le gâteau, c’est également un beau motif de fierté pour tous nos collaborateurs qui renforce la cohésion d’équipe et développe le sentiment d’appartenance.

C’est donc bien sur tous les publics et sur toutes les parties prenantes de l’ISTC que la communication autour de la certification Qualiopi produit un rayonnement positif !

 

Interview ISTC

« La certification Qualiopi est un gage de sérieux et de crédibilité auprès de nos apprenants et de leur famille, mais également auprès de nos partenaires du monde de l’entreprise… »

Le processus d’obtention de la certification nécessite souvent des adaptations de l’environnement numérique de l’organisme de formation ; quels ont été les zones d’optimisation de votre site internet et, plus globalement, de vos outils digitaux ?

En notre qualité d’organisme de formation spécialisé dans la préparation aux métiers de la communication, l’adéquation entre les informations proposées sur nos supports digitaux et les attentes de nos différents publics fait en permanence l’objet de toutes nos attentions. Ce sujet n’a pas vraiment nécessité d’importants efforts d’adaptation.

En revanche, l’animation d’une démarche qualité s’associe toujours à un impératif de rigueur, et donc à un besoin constant de documentation et de traçabilité. A l’ISTC, l’effort n’a pas tant porté sur la mise en œuvre des processus, mais plutôt sur la montée en gamme de notre stratégie de formalisation, sur la hiérarchisation, sur l’organisation et sur l’archivage de la base documentaire très volumineuse qui s’est constituée au fil des années.

Notre nomenclature, notre arborescence et nos workflows de consultation et de validation ont été récemment consolidés par un recours à différentes solutions de la suite Microsoft 365 (One Drive, Sharepoint, Teams), et nous réalisons par ailleurs en ce moment même une étude d’opportunité en vue d’adopter une nouvelle solution de Gestion Electronique de Documents (GED) en mode SaaS, pour toujours mieux centraliser, partager, stocker et monitorer le contenu informationnel lié à nos processus qualité.

Interview ISTC

« C’est donc bien sur tous les publics et sur toutes les parties prenantes de l’ISTC que la communication autour de la certification Qualiopi produit un rayonnement positif ! »

Plus globalement, le secteur de la formation professionnelle est en pleine transformation numérique ; quels sont, selon vous, les formats pédagogiques innovants actuellement et ceux que vous envisagez de développer dans le futur ?

Pour répondre aux nouveaux enjeux soulevés par la crise sanitaire, tous les acteurs de la formation professionnelle ont dû en effet, avec des fortunes diverses, avancer à marche forcée sur le chemin incontournable de la transformation digitale. Si le recours aux outils numériques est aujourd’hui – et restera vraisemblablement – un passage obligé, il doit impérativement rester un moyen, très utile, certes, mais ne doit surtout pas devenir une fin en soi.

Si la mise en œuvre de nouvelles approches digitales nous a permis ces dernières années de varier les supports et d’accentuer le développement de méthodologies pluridisciplinaires, d’une pédagogie en mode projet ou collaboratif, ou encore des enseignements par problématique, nous ne perdons pas de vue que le volet consacré au développement des personnalités de nos apprenants est presque aussi fondamental que le développement de leurs compétences professionnelles.

Là encore, le numérique n’est pas une fin en soi. Si nos formateurs sont eux-mêmes régulièrement formés à la prise en main de nouveaux outils digitaux ou de boites à outils pédagogiques, c’est surtout sur la conception de leurs activités elle-même que se centre l’accompagnement de notre ingénieur pédagogique.

Par ailleurs, l’important travail de veille et de communication que nous menons en France et à l’international sur la question fondamentale de l’innovation pédagogique nous amène à nous questionner sur la personnalisation de l’expérience d’apprentissage que nous pourrions proposer à nos stagiaires.

Faudra-t-il un jour, comme le font les marques pour prévoir les comportements ou les usages de leurs consommateurs, recourir à la data pour créer une relation unique et personnalisée avec nos apprenants et faire à leurs yeux de nos organismes de formation de nouvelles plateformes de différenciation et de personnalisation ? S’il est trop tôt pour pouvoir le dire, notamment et surtout au regard des questions éthiques qu’une telle approche ne manquerait pas de soulever, il n’est pas trop tôt pour réfléchir à la problématique.

Retrouvez toutes les informations sur l’ISTC sur les différents canaux de communication : 

A LIRE EGALEMENT