INTERVIEW – Rémy Challe, Directeur de l’innovation et du développement de Skill and You

16 Juin 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

En ce mois de juin, nous avons échangé avec Monsieur Challe, Directeur de l'innovation et du développement de l'organisme de formation Skill & You, leader européen de la formation en ligne. 

Chaque mois, l’ISQ part à la rencontre de l’un des derniers certifiés QUALIOPI afin d’en apprendre plus sur le processus qui l’a mené jusqu’à l’obtention du précieux sésame ; en ce mois de juin, nous avons échangé avec Monsieur Challe, Directeur de l’innovation et du développement de l’organisme de formation Skill and You, leader européen de la formation en ligne. 

 

Interview Remy Challe, Chief Innovation Officer de Skill & You

 

Bonjour Monsieur Challe, pourriez-vous nous parler rapidement de votre parcours et nous raconter l’histoire de votre organisme de formation, Skill and You ?

J’ai rejoint le groupe Skill and You en janvier 2021 en tant que Directeur de l’innovation et du développement. Auparavant, j’ai eu une première partie de carrière dans l’enseignement supérieur, comme professeur de droit, puis directeur d’une grande école de commerce. J’ai également été le premier DG de l’association EdTech France, qui représente les entreprises des technologies de l’éducation et de la formation. C’est lors de cette dernière expérience que j’ai croisé la route du groupe Skill and You, véritable locomotive de la filière EdTech. Notre Directrice Générale, Sonia Levy-Odier, est d’ailleurs Vice-Présidente de l’association EdTech France.

Rejoindre Skill and You a pour moi été une évidence, tant les enjeux et perspectives du groupe sont enthousiasmants et font écho à mon propre parcours ! Acteur historique de l’enseignement à distance, le groupe Skill and You accompagne aujourd’hui plus de 100.000 apprenants sur les plateformes de ses 14 enseignes, qui correspondent à autant d’univers-métiers (du médico-social au commerce, en passant par les métiers de bouche, le bâtiment, la comptabilité, le numérique, la mode, le bien-être…). Cette expertise du distanciel est absolument unique, quand on sait par exemple que l’une des enseignes du groupe, « L’Ecole chez Soi », a été fondée en 1891 !

En perpétuelle réinvention, le groupe Skill and You est récemment parti à la découverte d’un nouveau continent, celui de la formation professionnelle, avec la conviction que son offre de formation répondait aux enjeux de secteurs d’activité en tension ou en transformation.

Le distanciel permet en effet de former efficacement, à un coût maîtrisé, avec une grande souplesse et un rythme qui s’adapte aux contraintes des apprenants comme des entreprises, des milliers de personnes à des métiers qui recrutent aujourd’hui, ou qui recruteront demain. C’est d’ailleurs pourquoi Pôle Emploi, dans le cadre du marché FOAD, nous a confié la formation de milliers de demandeurs d’emploi, ou encore qu’un centre pénitentiaire expérimente avec nous la formation de ses détenus. C’est aussi pourquoi nous avons décidé de lancer notre CFA 100% à distance dont l’offre de formation et l’agilité séduisent d’ores et déjà des entreprises ayant une dimension nationale et des besoins de recrutement importants.

Direction Skill & You

Sonia Levy-Odier, Managing Director & Eric Petco, CEO de Skill & You

 

Toutes vos écoles viennent d’être certifiées Qualiopi ; quels sont les avantages d’une telle certification pour le « leader européen de la formation en ligne » ?

D’abord, comme vous l’imaginez, ce n’était pas vraiment une option ! Mais si nous avions l’obligation de décrocher cette précieuse certification pour continuer d’avoir accès à des financements publics, la démarche n’a pas été vécue comme une contrainte, bien au contraire. De manière générale, les certifications, labels ou habilitations (j’ai bien connu le sujet dans l’enseignement supérieur) sont de formidables moteurs pour embarquer les équipes dans un projet qui devient alors collectif. Il y a un objectif à atteindre, ce qui est extrêmement mobilisateur, et lorsque le résultat est positif, c’est une grande satisfaction et fierté pour tous (il suffit de compter les bouchons de Champagne) !

L’obtention de la certification Qualiopi marque ainsi de la plus belle des manières l’arrivée de Skill and You dans le monde de la formation professionnelle. Il s’agit d’une reconnaissance “officielle” de la qualité de nos formations et du travail de nos équipes, engagées au service de la réussite de nos apprenants.

C’est aussi un élément de réassurance pour tous nos partenaires, nos financeurs et nos apprenants. Pouvoir répondre “bien évidemment !” à la question “êtes-vous certifié Qualiopi ?” est un gage immédiat de sérieux et de qualité, qui inspire la confiance et facilite la relation contractuelle. C’est aussi une responsabilité pour nous, car le travail n’est jamais vraiment fini. Si nous avons su optimiser notre organisation, systématiser une démarche qualité à tous les niveaux, placer la satisfaction client au cœur de nos activités, la certification Qualiopi nous inscrit dans une démarche d’amélioration continue et un temps long. En d’autres termes, être Qualiopi c’est bien, le rester c’est mieux !!!

Salle de formation Skill & You

Espace élève chez Skill & You

Existe-t-il des certifications complémentaires à l’échelle européenne ? Si c’est le cas, quelles sont-elles et sur quels critères reposent-elles ? Si non, quel est votre avis sur la question ?

C’est un sujet auquel nous nous intéressons de près. D’abord parce que nous sommes déjà présents en Espagne et en Italie, au travers de notre filiale Ilerna Online (leader espagnol de la formation à distance, qui a rejoint le groupe Skill and You en 2018), ensuite parce que nous ambitionnons un développement international, dans et en dehors de d’espace francophone.

En Europe, on constate ainsi des situations relativement contrastées. S’il existe bien le label Qfor, référencé par le Cnefop (​Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles), qui a la particularité d’avoir été conçu au niveau européen, les exigences et les modalités de contrôle varient fortement d’un pays à l’autre. Dans certains pays, comme en Espagne, en Italie ou en Belgique, le contrôle de la qualité des organismes de formation est souvent confié aux partenaires sociaux ou à des autorités déconcentrées et régionales. Il n’y pas un label national qui ferait à lui seul autorité. A l’inverse, d’autres pays européens ont adopté une démarche qualité plus centralisée. En Autriche par exemple, ce sont les ministères de l’Education et de l’Économie qui édictent les lignes directrices, en matière d’objectifs et de contenus des programmes de formation. En Finlande, c’est le Conseil national de l’éducation qui a la responsabilité du contrôle de la qualité des organismes de formation. En Suisse efnin, c’est le label EduQua qui garantit la qualité des organismes de formation pour adultes, plus spécifiquement de formation continue.

Ce premier tour d’horizon montre bien que la diversité des exigences et des modalités de contrôle de la qualité des formations, au sein même de l’espace européen, n’est pas sans poser quelques difficultés. Elle peut freiner la mobilité des travailleurs, mais surtout elle ne facilite pas la mobilité des organismes de formation ! Une harmonisation des pratiques et des obligations paraît donc souhaitable, au moins au sein de l’Union européenne. De la même manière que la réforme LMD a permis une meilleure lecture du paysage de l’enseignement supérieur, une plus grande mobilité des étudiants et la reconnaissance des diplômes étrangers, une harmonisation du paysage européen de la formation professionnelle paraît souhaitable. Cela ne signifie pas nécessairement la création d’un label européen, qui viendrait s’ajouter aux labels des États, mais davantage une reconnaissance mutuelle des labels existants.

Classe virtuelle Skill & You

Tourange classe virtuelle ©Skill & You

 

La formation en ligne semble être une solution pertinente dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons et elle accompagne plus globalement les changements des usages de la population d’apprenants. Le 100% en ligne comporte-t-il néanmoins des inconvénients par rapport au format traditionnel ou au blended learning ?

S’il est vrai que la crise sanitaire a mis en lumière l’intérêt et l’utilité de la formation à distance, n’oublions pas que celle-ci ne date pas d’hier ! Avant l’invention d’internet et même du téléphone, on pouvait déjà se former à distance grâce à des fascicules de cours qui arrivaient chez l’apprenant par courrier postal. Aujourd’hui tout va beaucoup plus vite, et les dispositifs d’apprentissage sont bien plus performants et efficaces, mais le distanciel a toujours été utile et adapté à des situations particulières ou des apprenants particuliers. La seule différence, c’est que pendant la crise sanitaire tout le monde s’y est mis, moins par conviction que par contrainte. On a ainsi vu cohabiter le meilleur et le pire du distanciel, certains ayant cru qu’il suffisait de mettre une webcam entre un formateur et des élèves pour monter un dispositif d’enseignement à distance…

Or, former à distance, c’est tout un art ! Cela exige une ingénierie pédagogique spécifique, des modalités d’évaluation différentes, un suivi humain renforcé, sans parler de dispositifs technologiques adaptés. Bien sûr, l’expérience en ligne ne remplacera jamais complètement l’expérience sociale d’un apprentissage en présentiel, et ne représente certainement pas la meilleure option pour des apprenants fragiles, isolés, très jeunes ou manquant d’autonomie. Quand on est élève ou étudiant, aller à l’école ou à l’université c’est non seulement apprendre, mais c’est aussi rencontrer, partager, se sociabiliser. Ces expériences là sont plus difficiles à vivre à distance. A l’inverse, le distanciel offre des possibilités d’apprentissage extraordinaires dans un monde ou la formation tout au long de la vie prend tout son sens. C’est pourquoi il ne faut pas opposer présentiel, distanciel et blended-learning. Il s’agit de modalités de formation différentes et complémentaires, chacune avec ses avantages et ses inconvénients, répondant à des besoins inédits et des apprenants d’un nouveau genre. En d’autres termes, la formation à distance, ce n’est rien d’autre que de la formation !

Apprenante Skill & You

Apprenante © Skill & You

Quel est votre vision de l’avenir du secteur de la formation et quelles innovations vont, selon vous, transformer le paysage de la formation professionnelle ?

La crise sanitaire n’a pas à elle seule bouleversé le paysage de la formation professionnelle, elle n’a fait que rendre plus évidentes et accélérer des transformations qui étaient déjà en germe. La révolution numérique impacte tous les métiers et secteurs d’activité et fait émerger des besoins nouveaux et des compétences nouvelles. Le diplôme que l’on obtient à la fin de ses études n’est que la version 1 d’un logiciel qu’il faut désormais remettre sans cesse à jour. Je suis persuadé que la vraie révolution, c’est celle de la formation tout au long de la vie, pas simplement pour les cadres en reconversion, mais pour tout le monde !

Les récentes réformes de la formation professionnelle, et la place que celle-ci occupe dans la stratégie du plan de relance, illustrent bien cette tendance de fond. La mise en place du CPF qui facilite l’accès à la formation, et son extraordinaire succès, en témoignent également. Nous sommes entrés de plain-pied dans une société de la formation et des compétences, et c’est à ces nouveaux enjeux que devront désormais répondre les organismes de formation, quels que soient leurs modèles pédagogiques.

Pour en savoir plus :

A LIRE EGALEMENT