INTERVIEW – Xavier de Saint-Marc, Président de DFCG Formations

24 Juin 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

En ce mois de juin, nous avons échangé avec Monsieur de Saint-Marc, Président de DFCG Formations. 

Chaque mois, l’ISQ part à la rencontre de l’un des derniers certifiés QUALIOPI afin d’en apprendre plus sur le processus qui l’a mené jusqu’à l’obtention du précieux sésame ; en ce mois de juin, nous avons échangé avec Monsieur de Saint-Marc, Président de DFCG Formations

Logo DFCG Formations

 

Bonjour Monsieur de Saint-Marc, pourriez-vous nous dire en quoi l’offre de formation de DFCG Formation est innovante et se distingue de celle de vos concurrents ?

Notre offre de formation est atypique à deux titres ; en premier lieu, parce que nous sommes une association de Directeurs Financiers et Contrôleurs de Gestion d’environ 3000 membres et la seule existante en France. Pour cette raison, nos formateurs sont en grande majorité des directeurs financiers en exercice, ce qui est une opportunité unique et exceptionnelle de conjuguer la pratique à la théorie. Nos participants apprécient énormément cette coexistence.

D’autre part, suivre une formation à la DFCG va bien au-delà de l’acquisition de connaissances. C’est aussi participer à un réseau unique en son genre qui favorise l’échange de bonnes pratiques, permet de contribuer à plus d’une vingtaine de groupes de réflexion, donne l’occasion d’étoffer son réseau professionnel, …

Nous sommes aussi régulièrement sollicités par des écoles et universités pour construire des offres de formation en commun. Nous avons, en particulier, ouvert récemment un certificat sur la « Digitalisation de la fonction finance », en partenariat avec l’Université Paris-Dauphine. Ces partenariats sont autant d’occasions pour enrichir mutuellement nos offres de formation.

Enfin, nos formations ont été entièrement organisées sous une forme « hybride » ou « bimodale » qui permet d’allier le présentiel et le distanciel pour une même formation.  Ceci a été possible grâce à un support performant de notre informatique interne et une adaptation pédagogique de nos 50 formateurs.

Vous dispensez des « formations de formateurs » : en quoi cela consiste-t-il et quelles sont les spécificités de votre domaine d’expertise ?

Cette « formation des formateurs » est annuelle et s’adresse exclusivement aux formateurs de la DFCG, une cinquantaine environ.

Notre objectif est triple :

  • Leur donner les moyens de progresser dans leurs techniques de formation,
  • Les accompagner dans la méthodologie « bimodale » abordée précédemment en les aidant à animer une classe virtuelle ou partiellement virtuelle,
  • Renforcer les liens entre formateurs qui représentent une véritable communauté au sein de la DFCG.

Des spécialistes dans leurs domaines interviennent à cette occasion pour apporter une vision extérieure et des compétences complémentaires à nos formateurs.

Interview DFCG Formations

La salle Pergolèse ©DFCG Formations

 

La qualification OPQF et votre certification Qualiopi récemment acquise témoignent de la qualité de votre démarche. En quoi ces « labellisations » sont-elles une obligation pour votre organisme ?

Tout d’abord, il est important de préciser que cette qualification et certification ne sont pas obligatoires pour un organisme de formation. En revanche, elles nous ont paru incontournables car elles nous ont aidé à structurer notre organisation et notre offre et nous ont apporté une exigence de qualité que reconnaissent aujourd’hui tous nos participants. Mais ce sont aussi des labels contraignants… Toutes les deux ne sont renouvelées que par un nouvel audit d’un organisme extérieur, tous les 4 ans pour OPQF et tous les ans pour Qualiopi.

De plus, comme vous le savez déjà, la certification Qualiopi – que nous avons obtenue en début d’année – sera obligatoire en 2022 afin que nos entreprises clientes puissent continuer à faire financer les formations de leurs collaborateurs par les OPCO.

Vous présentez sur votre site internet des taux de satisfaction liés à vos formations. Comment les calculez-vous et quelle est, à vos yeux, l’importance de ces statistiques ?

Nous calculons les taux de satisfaction de nos formations sur la base des résultats des questionnaires d’évaluation remis par les participants de chacune des formations. Les participants donnent une note de 1 à 4 sur les critères du respect du programme, gestion du temps, qualité de l’accueil, relationnel client, qualité du support de formation, compétences pédagogiques et techniques du formateur, équilibre entre théorie et pratique. Nous réalisons un pourcentage de satisfaction sur la base de cette notation pour chacune des formations et faisons la moyenne sur l’année des taux de satisfaction de chaque formation.

Nous réalisons aussi un bilan systématique post formation auprès du formateur et de nos responsables pédagogiques sur la base des résultats du questionnaire d’évaluation avec le taux de satisfaction mais aussi les commentaires qualitatifs. Nous suivons ce taux de satisfaction sur chacune de nos formations afin de motiver nos formateurs à répondre au mieux aux attentes des participants et garantir un maximum de qualité à nos apprenants.

Interview DFCG Formations

L’équipe de DFCG Formations ©DFCG Formations

Imaginons la formation du futur : quel sera le profil type d’un formateur d’ici 20 ans ?

Vaste et intéressante question ! A la DFCG, nous anticipons – et nous nous y préparons – une évolution très individualisée de la formation continue.

Plus concrètement, cela veut dire une formation :

  • Sur mesure et personnalisée afin de répondre aux besoins de chaque apprenant. Nous constatons déjà les prémices de cette tendance dans le développement important de la demande de formation INTRA (c’est-à-dire auprès d’un groupe de collaborateurs d’une même entreprise) afin d’aligner leur métier et objectifs aux problématiques stratégiques propres de leur entreprise.
  • Très opérationnelle : le formateur devra apporter des solutions concrètes aux problématiques professionnelles exprimées par les participants avec des mises en situation et cas concrets. La formation devra être très interactive et non dispensée en mode « information descendante »
  • Sur le long terme et non « one shot » afin de veiller à la mise en application des apprentissages au sein de l’entreprise

De la même manière, nous anticipons une évolution très personnalisée dans la démarche du formateur :

  • « un coach » à la limite du consultant : il devra accompagner dans la durée la montée en compétence des apprenants. Par exemple, il pourra éclairer en mode « tutorat » l’apprenant entre deux actions de formation présentielles et donner des exercices à faire entre deux sessions de formation. Il pourra aussi compléter sa formation avec des connaissances techniques au sein de capsules vidéo et documentations techniques mises à disposition et consultables entre deux sessions de formation.
  • un « pair » qui occupera la même fonction que l’apprenant afin d’être au plus près de ses préoccupations métier.
  • un formateur « phygital », à la fois présent physiquement lors des sessions de formation mais aussi en vidéo porteur de messages enregistrées ou en distanciel pour le coaching régulier.

 

A LIRE EGALEMENT