INTERVIEW – Nathalie Vigouroux, consultante, formatrice et coach PARADOXE RH

26 Mai 2022 | INTERVIEW, Qualiopi

Interview Paradoxe RH

Bonjour Madame Vigouroux ; pourriez-vous nous présenter votre organisme de formation et sa raison d’être ?

J’ai pensé mon cabinet de conseil rh, PARADOXE RH,  à partir d’un constat qui est que nous évoluons dans des environnements paradoxaux. Les salariés qui j’accompagne sont sans cesse confrontés à des injonctions qui, par moment, peuvent les déstabiliser.

Mon métier consiste à accompagner les organisations et les hommes et femmes qui les constituent pour les amener à trouver leur équilibre dans ces paradoxes, à les mettre en mouvement. Je les aide à prendre du recul, je les challenge sur leurs prises de décisions pour gagner en efficacité ou et efficience. Pour ce faire, j’utilise des outils comme le coaching, le conseil RH ou la formation individuelle ou collective. 

 

Interview Paradoxe RH

© PARADOXE RH en formation

__

Votre offre repose sur trois piliers que sont la formation, le coaching et le conseil ; quelles sont les différences majeures entre ces trois domaines et à qui s’adresse ces différentes offres ?

Tout d’abord j’ai fait le choix de ne pas choisir… ! Je travaille dans tous les secteurs d’activités (industrie, BTP, Service, Habitat Social, ETI, PME, grand groupe) auprès de tous les collaborateurs avec une prédominance de managers.

Mon objectif est d’être au plus près des problématiques des personnes que j’accompagne.

J’ai commencé mon parcours professionnel dans les Rh comme formatrice. Souvent il m’arrivait d’être face à des stagiaires qui venaient avec des situations dont je ne savais pas quoi faire. C’est à ce moment que je me suis formée au coaching, pour « remplir ma boite à outils » et que j’ai découvert un autre métier.

Aujourd’hui, j’utilise beaucoup d’outils coaching en formation, comme l’écoute, le questionnement, le feed back, le recadrage etc..  et il m’arrive parfois, en coaching, de faire des apports lorsque je « sens » que ça peut faire avancer le coaché. Bien que ces deux approches aient des objectifs différents, elles peuvent se nourrir l’une l’autre.

Quant au conseil, l’approche est très différente puisque mes clients attendent des solutions à leurs problématiques. Pour cette offre je m‘appuie sur mon expertise que je nourris grâce à la formation et au coaching.

__

Vous avez récemment obtenu la certification Qualiopi et mis à l’épreuve votre démarche qualité. Quels ont été vos points forts et faibles lors de l’audit initiale ?

Interview Paradoxe RH

© PARADOXE RH en formation

Pour moi, exerçant le métier de Consultante RH depuis 20 ans, cette démarche m’a demandé beaucoup d’efforts intellectuels !

En effet, je travaille pour l’essentiel seule, j’ai « mes » clients, je développe « mes » formations, je les anime et j’entretiens le lien avec les clients et les stagiaires, donc je maitrise le process de A à Z et tout est dans ma tête !

Le point fort mis en lumière par cette certification a été que ma démarche intuitive était la bonne : identification des besoins du client, contractualisation, identification des besoins des stagiaires, animation des formations dans le but d’acquisition de compétences, évaluations, etc.

L’évaluation par écrit (que je ne faisais pas systématiquement) m’a également permis de recevoir des strokes positifs et encore une fois de me rassurer.

Je dirais que cette certification a professionnalisé encore plus ma pratique.En revanche, elle m’a obligé à tout formaliser, ce qui a été un travail laborieux pour moi !! La charge administrative n’étant pas sans conséquence, étant seule à la gérer…

__

En quoi la certification Qualiopi est-elle un « plus » dans votre stratégie commerciale et de communication ?

Au-delà de l’affichage Qualiopi qui permet d’obtenir des fonds publics, cette certification est pour mes clients un gage de qualité des techniques et des pratiques de formation de PARADOXE.

__

Question décalée pour finir : selon vous, quel est le plus grand paradoxe de la relation entre un formateur et un apprenant ?

L’apprenant vient en formation pour que le formateur lui apprenne et le fasse progresse et en même temps le formateur apprend beaucoup de l’apprenant et le fait progresser !

__

Pour en savoir plus :

 

 

La Newsletter de l'ISQ

Retrouvez tous les mois l’actualité, les témoignages, webinaires et interviews en lien avec votre activité.

A LIRE EGALEMENT