INTERVIEW – François Villet, Directeur de l’EICAR

22 Déc 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

 

Interview EICAR

© EICAR

 

Bonjour M. Villet, pourriez-vous nous présenter votre organisme de formation et son historique ?

Depuis 1972, l’EICAR, école de cinéma et de télévision à Paris et à Lyon, est un établissement d’enseignement supérieur technique privé qui prépare les professionnels de demain aux métiers :

Interview EICAR

Salle de cinéma de l’©EICAR

Nos formations sont conçues par des experts et dispensées par une équipe de professionnels en activité. Notre pédagogie du « learning by doing » s’appuie sur des infrastructures adaptées aux différentes spécialités de formation. Le matériel technique d’une école de cinéma et de télévision se doit d’être maintenu à la pointe de la technologie pour favoriser la pratique en situation réelle. Nos partenariats avec des références de l’industrie de l’audiovisuel et du cinéma permettent également d’accéder à leurs infrastructures pour se former en professionnels et favorisent nos objectifs d’immersion par l’alternance ou le stage.

L’enjeu de nos formations consiste à conjuguer expression de la créativité, parfaite maîtrise technique et professionnalisme. Nos formations peuvent être suivies en anglais ou en français, nous préparons au BTS, Bachelor et Mastère, avec plus de 40 spécialités.

__

Vous avez récemment été certifiés Qualiopi ; en quoi cette certification est-elle importante pour un établissement comme le vôtre ?

Au-delà du caractère réglementaire de la certification Qualiopi pour nos formations en alternance, formations professionnelles et VAE, nous sommes engagés dans une démarche qualité continue depuis 2010. La qualité de nos formations, de nos infrastructures et matériels, contribue à la renommée internationale de l’EICAR depuis 50 ans. L’exigence des professionnels, des apprenants / étudiants et des entreprises partenaires nous amène également à nous remettre en question continuellement afin d’améliorer nos formations (enquête, conseils de perfectionnement et scientifiques). Dans l’univers très concurrentiel de la formation, la démarque qualité nous apparait comme un vrai avantage différenciant, c’est pourquoi nous avons décidé d’appliquer, également, les exigences Qualiopi, à nos formations initiales.

Notre démarche qualité s’accompagne également d’autres labels ou reconnaissances (titres certifiés au RNCP, label Campus France « Bienvenue en France », label RSE, …). Qualiopi n’est pas simplement une certification à l’instant T, elle nous encourage à être dans un autre rapport aux autres, y compris les collaborateurs par le biais d’un véritable management global de la qualité (TQM). Tous les acteurs de la formation ont à gagner à cette amélioration, sur le fond et la forme, des activités de l’entreprise.

__

Quels ont été les écueils à éviter lors de l’audit et quels ont été les ajustements que vous avez dû réaliser pour répondre aux contraintes de cet audit ?

Comme je le disais précédemment, la démarche qualité était déjà très présente à EICAR, mais nous n’avions pas pris l’habitude de formaliser et de tracer tous nos processus et actions. La certification Qualiopi est très exigeante sur ce point-là, et nos équipes ont dû prendre de nouvelles habitudes pour prouver la traçabilité de nos actions.

Interview EICAR

L’équipe de © l’EICAR

Les délais d’obtention de la certification étaient courts, il n’a pas forcément été évident de changer des habitudes en quelques mois. À ce titre, le pré-audit a été salvateur pour pointer cet écueil. Je conseille également de ne pas hiérarchiser les indicateurs, tous sont aussi importants les uns les autres et ils se répondent. Nous avons pu le constater également lors de notre pré-audit, où nous avions sous-estimé certaines actions qui nous paraissaient moins importantes. Nous avons pris conscience à l’issue de cet audit de l’importance de comprendre Qualiopi dans son intégralité, et non comme une succession d’indicateurs distincts les uns des autres.

Enfin, l’un des écueils, ou fragilité plutôt, lors de l’audit, est de ne pas intégrer tous les collaborateurs dans la démarche globale de qualité. Tous les postes ou toutes les fonctions de la société sont importants pour rentrer dans une qualité globale !

__

Quelle est la place de la formation professionnelle dans l’enseignement du cinéma et de la télévision ? Quels sont les profils qui suivent vos formations ?

Interview EICAR

Les locaux de tournage de l’@EICAR

Cette année, nous accueillons 200 apprenants (en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation) sur un total de 1000 étudiants. Ce chiffre est en constante augmentation depuis quelques années. Les entreprises du cinéma de l’audiovisuel n’avaient pas forcément l’habitude de l’apprentissage (plutôt la culture du stage). La concentration du secteur, faisant émerger de grands groupes avec des services RH conséquents, mais également les aides incitatives de l’État, ont fortement ancré l’apprentissage dans ces secteurs, et ce, je pense, d’une manière durable. Les métiers les plus recherchés, se retrouvent dans la production, les métiers de l’image et de la post-production.

Toutes les tailles d’entreprises sont concernées, et ce, dans tous les secteurs (audiovisuels, télévision, radio, publicité, …). Les taux d’intégration sur le marché du travail de nos apprenants (80% à 100%) nous confortent dans l’idée de développer ce type de formation à l’avenir. Nos métiers s’apprennent en faisant, et l’apprentissage correspond tout à fait aux atteintes des professionnels qui recrutent nos jeunes.

__

Question décalée : si vous deviez comparer l’auditeur que vous avez rencontré à un personnage de film, quel serait-il et pourquoi ?

Un personnage pugnace, strict et rigoureux, mais pas autoritaire, plutôt à l’écoute et bienveillant. Je comparerai l’auditrice à une avocate ou à un médecin, telle Felicity Jones dans « Une femme d’exception » de Mimi Leder ou Jane Seymour dans « Docteur Quinn, femme médecin » de Beth Sullivan.

__

Pour en savoir plus sur l’EICAR et suivre leurs actualités :

La Newsletter de l'ISQ

Retrouvez tous les mois l’actualité, les témoignages, webinaires et interviews en lien avec votre activité.

A LIRE EGALEMENT