INTERVIEW – Natacha de Saint Vincent, DG du pôle formation Lefebvre Dalloz Formation

2 Juin 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

Chaque mois, l'ISQ part à la rencontre de l'un des derniers certifiés QUALIOPI afin d'en apprendre plus sur le processus qui l'a mené jusqu'à l'obtention du précieux sésame ; en ce mois d'Avril, nous avons échangé avec Madame de Saint Vincent, Directrice Générale de l'organisme de formation Lefebvre Dalloz Formation. 

Chaque mois, l’ISQ part à la rencontre de l’un des derniers certifiés QUALIOPI afin d’en apprendre plus sur le processus qui l’a mené jusqu’à l’obtention du précieux sésame ; en ce mois de mai, nous avons échangé avec Madame de Saint Vincent, Directrice Générale de l’organisme de formation Lefebvre Dalloz Formation

Logo CSP Docendi

 

Bonjour Madame de Saint Vincent ; pourriez-vous nous présenter votre Pôle Formation et, plus particulièrement CSP Docendi ?

Le pôle formation Lefebvre Dalloz est issu du groupe historique Lefebvre Sarrut. Le pôle a un CA d’environ 60M€ [historique 2019] et compte plus de 200 personnes.

Le pôle est composé de 4 organismes de formation spécialisés dans les métiers du droit et du chiffre au travers des marques Francis Lefebvre Formation, Dalloz Formation, Elegia et Bärchen, et d’un organisme de formation dédié au Soft Skills : CSP Docendi.

Issu de la fusion de CSP – The Art of Training, spécialiste de la formation intra et sur-mesure, et de DOCENDI, qui possède l’offre blended packagée la plus aboutie du marché, CSP DOCENDI s’inscrit sous le signe de l’innovation pédagogique et de la complémentarité des solutions sur étagère et sur mesure. L’objectif de l’offre CSP Docendi est de permettre à chacun d’agir et interagir en mobilisant ses soft skills.

L’organisme propose plus de 100 formations au catalogue, dans 8 domaines d’expertises dont le management, le développement personnel, la communication, la gestion de projet etc. et est présent dans 10 villes en France. L’offre sur étagère est construite sur la base d’une formule pédagogique de deux jours de formation pour acquérir les 5 compétences clés ciblées avec un accompagnement avant permettant au participant de s’engager dans la formation (e-start) et après la formation pour mettre en œuvre les actions de progrès (e-coach).

CSP Docendi

Bienvenue !

CSP Docendi est spécialisé dans la formation autour des soft skills : quelle est leur importance aujourd’hui dans un monde en pleine transformation numérique ?

Les soft skills sont les compétences indispensables aux métiers et à la société de demain. La transformation et digitalisation des organisations renforcent l’importance des softs skills et d’autant plus pour opérer dans un contexte incertain.

La crise sanitaire a accéléré certaines tendances comme le télétravail, le management à distance etc. Ceci nécessite de mobiliser davantage de soft skills afin de s’adapter aux nouvelles configurations de l’organisation du travail.

Les entreprises identifient et développent de plus en plus les soft skills, même si elles n’en exploitent pas encore toute la richesse. C’est l’un des enseignements du premier baromètre annuel des soft skills*, réalisé par CSP DOCENDI, recueillant l’opinion de près de 500 professionnels en entreprise. Les soft skills sont de plus en plus perçus comme un levier de transformation durable pour l’entreprise, c’est une vraie tendance de fond, en particulier dans les grandes entreprises, et pas seulement un effet de mode. Historiquement considérées comme des compétences individuelles, elles sont de plus en plus reconnues utiles pour le bon fonctionnement du collectif en entreprise et au service de sa performance globale.

Cependant et malgré cette prise de conscience de l’intérêt des soft skills pour la performance des entreprises, ce sont principalement les compétences relationnelles et émotionnelles qui sont connues mais encore peu celles cognitives et organisationnelles par exemple. Il y a donc une vraie richesse encore méconnue autour de ses compétences qui reste à démocratiser.

7 répondants sur 10 envisagent de programmer des formations aux soft skills dans l’année qui vient, ou de conseiller de le faire (lorsqu’ils ne sont pas décisionnaires). 2 sur 10 s’engagent même à le faire « impérativement ». La crise sanitaire aurait pu faire passer ce sujet au second plan, comme un luxe réservé à des jours meilleurs ; c’est tout le contraire qui se produit. Près des trois quarts des professionnels interrogés (74 %) estiment que la crise du Covid-19 rend le développement des soft skills incontournable dans leur entreprise.*

*Baromètre des softs skills CSP Docendi 2021

 

CSP Docendi

Une petite pause…?

Vous venez d’être certifiés Qualiopi : pourriez-vous nous résumer les différentes étapes par lesquelles vous êtes passés ?

Dans un premier temps, nous nous sommes appropriés le référentiel. Nous avons suivi plusieurs webinaires sur le sujet, dont ceux organisés par l’ISQ. En parallèle, nous avons pris contact avec l’ISQ pour connaître les modalités de l’audit et le planifier. Le choix de l’organisme certificateur était une évidence pour nous, puisque l’ISQ était déjà notre organisme certificateur pour l’OPQF.

Nous avons ensuite réalisé un diagnostic de conformité. CSP Docendi a été le premier organisme de formation certifié ISO 9001 en France (en 1993). Nous avions déjà des pratiques correspondantes aux exigences du Référentiel National Qualité, ce qui nous a permis d’envisager sereinement la suite et d’embarquer les équipes. Nous avons pu, ainsi, travailler rapidement les points sensibles.

Vient ensuite l’audit et son organisation préalable. L’auditeur que nous avons eu était un très bon professionnel. Ses questions, très pertinentes, nous ont permis d’identifier des axes d’amélioration en plus de vérifier la conformité (aucune non-conformité relevée). L’audit une fois réalisé, l’instruction du dossier a été très rapide. C’est un vrai plus.

En quoi le distanciel a-t-il fait évoluer l’apprentissage des « softskills » et quels ont été les conséquences de cette évolution sur vos offres de formation ?

CSP Docendi a développé une signature pédagogique intégrant systématiquement le distanciel dans ses solutions de formation via un accompagnement digital personnalisé en amont et en aval, pour l’ensemble de nos produits. Toutes nos formations ont donc une part de distanciel.En amont, nos modules E.start® : l’avant formation pour s’impliquer, s’engager dans la formation.

Ces modules à distance sont de vrais leviers d’engagement pour maximiser l’efficacité du présentiel et optimiser la personnalisation de la formation. L’implication en amont du participant est un facteur clé de succès du parcours de formation. Grâce à ces 10 à 15 minutes pour déclencher la phase d’observation et de réflexion nécessaire à l’apprentissage et générer des déclics, le participant peut s’autoévaluer à travers le référentiel de compétences, se fixer des objectifs de progrès, se projeter en situation professionnelle et tester ses connaissances déjà acquises pour établir son niveau.

En aval, les modules E.coach® : pour mettre en œuvre les actions de progrès. Ces modules post formation et également à distance permettent de mobiliser ses acquis en contexte professionnel via un accompagnement qui peut représenter jusqu’à 50 % des ressources dédiées à l’ensemble de la formation. C’est cela le rôle de l’E.coach®, un accompagnement digital post-formation conçu pour faciliter le transfert des acquis en permettant au participant de réévaluer ses compétences à l’issue du présentiel, accéder à des ressources enrichies pour réactiver ses acquis, demander des conseils personnalisés à son formateur jusqu’à quatre mois après sa formation et enfin suivre ses engagements pris pendant la formation en situation concrète.

Cette méthode pédagogique est ressortie aussi dans notre baromètre annuel qui relève l’importance de l’individualisation de la formation au soft skills et du format blended-learning très plébiscité par les entreprises. L’interactivité et les mises en situation sont également primordiales pour ces formations afin de les rendre engageantes et pratiques pour les participants.

 

CSP Docendi

L’équipe du pôle formation vous souhaite la bienvenue !

 

Question « décalée » : en quoi la certification Qualiopi active-t-elle l’intelligence émotionnelle de vos collaborateurs ?

J’aime beaucoup cette question, qui n’est pas simple. Un audit qualité, quel qu’il soit, peut être vécu comme une contrainte ou comme une opportunité. En adoptant cette seconde approche, nous nous inscrivons dans une politique de long terme, collectivement.

En plus de notre approche qualité existante depuis de nombreuses années, nous avions déjà enclenché une transformation intégrant beaucoup de principes qu’on retrouve dans Qualiopi (l’approche compétence, la mesure de la satisfaction des autres parties prenantes…).

Plus généralement, notre politique RSE s’articule autour de trois grands axes, alignés sur les objectifs de développement durable des Nations Unies : le respect de l’environnement (marquée par une réduction de nos consommations de papier et par le travail sur les émissions carbone liées au numérique), le respect des hommes et le respect des normes. L’audit Qualiopi invite clairement à se pencher sur les deux derniers sujets, sur la conformité bien sûr mais aussi sur les modalités d’accueil de nos formations. Les audits nous ont ainsi invité à encore mieux appréhender les situations de handicap dans le cadre de nos formations. L’intégration et l’insertion de personnes en situation de handicap fait clairement partie de notre stratégie et nous espérons pouvoir le démontrer lors des prochains audits.

Les démarches qualité et plus globalement l’attachement à une croissance durable sont fondamentales pour nos clients mais aussi évidemment pour tous nos collaborateurs, qui se sentent ainsi partie prenante d’une aventure porteuse de sens. L’audit Qualiopi participe à cette dynamique.

Liens utiles : 

A LIRE EGALEMENT