INTERVIEW – Julien Chambre, Responsable Administratif, Formation et Qualité d’ASFORED

6 Avr 2021 | INTERVIEW, Qualiopi

Chaque mois, l'ISQ part à la rencontre de l'un des derniers certifiés QUALIOPI afin d'en apprendre plus sur le processus qui l'a mené jusqu'à l'obtention du précieux sésame ; en ce mois d'Avril, nous avons échangé avec Monsieur Julien Chambre, Responsable administratif, formation et qualité de l'organisme de formation de l'ASFORED. 

Chaque mois, l’ISQ part à la rencontre de l’un des derniers certifiés QUALIOPI afin d’en apprendre plus sur le processus qui l’a mené jusqu’à l’obtention du précieux sésame ; en ce mois d’Avril, nous avons échangé avec Monsieur Julien Chambre, Responsable administratif, formation et qualité de l’organisme de formation de l’ASFORED

Interview ASFORED

Bonjour M. Chambre, l’ASFORED vient d’être certifié Qualiopi. Pouvez-vous nous parler de votre organisme de formation et de ses ambitions dans le secteur de la formation professionnelle ?

L’Asfored a été créée en 1972 à l’initiative du Syndicat National de l’Édition (SNE). Nous sommes un centre de formation consacré au perfectionnement professionnel dans les métiers de la culture et notamment de l’édition. Notre activité s’organise en deux entités. L’Asfored détient pour périmètre la formation en apprentissage, la formation professionnelle et la VAE.

La formation initiale prépare les candidats aux métiers du livre et de l’écriture scénaristique et les accompagne dans leur insertion professionnelle à travers différents cursus uniquement en apprentissage de bac + 2 à bac + 5 :

  • BTS Édition — Technicien supérieur de fabrication ;
  • Bachelor Responsable de fabrication (Titre RNCP équivalent bac + 3 ouvert en septembre 2020) ;
  • Licence Métiers du livre : édition et commerce du livre, en partenariat avec l’IUT Paris – Rives de Seine;
  • Master pro Édition et audiovisuel, en partenariat avec Paris-Sorbonne ; avec 3 parcours en deuxième année :
    • Création éditoriale multisupport
    • Métiers de l’écrit et de la correction
    • Métiers du scénario et de la direction littéraire
  • Master pro Éditeur multisupport – De la création à la publication de bandes dessinées, mangas, comics (Titre RNCP équivalent bac+5, à partir de septembre 2021 !)

Nous sommes le seul CFA dédié aux métiers de l’édition en France, et les seuls à doubler la formation académique d’une expérience professionnelle concrète et valorisée. En 2020, 143 étudiants-apprentis se sont formés au sein de nos formations atteignant un taux de réussite à 95% pour le BTS et 100% pour la licence professionnelle et le MasterPro Edition et audiovisuel. Grâce à un réseau d’entreprises partenaires, nos apprentis disposent d’une formation riche et professionnalisante.

L’École de Traduction littéraire (ETL) vise à professionnaliser les traducteurs littéraires. Cette formation professionnelle créée en 2012 en session expérimentale par le CNL a été confiée à l’Asfored pour qu’elle en assure le développement. Aujourd’hui, 26 de nos alumni ont été récompensés par des prix littéraires.

Par ailleurs, l’Asfored dispose depuis 2014 d’une filiale entière consacrée à la formation continue : EDINOVO. C’est aujourd’hui l’organisme de formation continue de référence pour le secteur de l’édition, la presse, la communication et les médias. Edinovo propose plus de 130 formations à son catalogue pour accompagner les professionnels sur l’ensemble de la chaîne du livre et créer une synergie de filières. Nous nous appuyons sur une centaine de professionnels en fonction (éditeurs, fabricants, commerciaux, diffuseurs, distributeurs …) pour transmettre leur expertise aux apprenants. Edinovo propose également deux titres RNCP ainsi qu’un CQP.

En 2019, nous avons assuré 262 sessions sur 317 jours de formation, et nous avons formé 1 247 apprenants. Près de 80 % d’entre eux recommandent notre savoir-faire ! Nous proposons des solutions en inter entreprise et sur-mesure, en présentiel, en distanciel et en blended-learning (apprentissage hybride).

Les ambitions de l’Asfored et Edinovo sont d’accompagner le secteur de l’édition dans ses mutations pour préparer l’édition de demain, de diffuser le savoir-faire français à l’international et de renforcer notre présence dans le domaine culturel plus largement où les compétences de l’écrit sont plus que jamais nécessaires.

Interview ASFORED

L’obtention de cette certification témoigne de l’exemplarité de votre démarche qualité ; sur quoi est-elle basée ?

La qualité a toujours été au centre de nos préoccupations ; depuis 2010 nous avons mis en place la certification Iso 9001 – version 2008 puis 2015. La certification Qualiopi vient confirmer notre engagement qualité. Nous sommes fiers et heureux de cette certification Qualiopi. Je remercie l’ISQ pour la qualité de son intervention !

Toutes nos prestations sont personnalisées et se doivent de répondre précisément à la demande de nos clients. Notre engagement qualité est structuré autour de trois axes :
• la satisfaction du client (qu’il soit bénéficiaire ou prescripteur, apprentis, salariés, individuel ou entreprise)
• l’implication de l’équipe
• l’amélioration continue de nos prestations

Plus spécifiquement pour les formations dispensées par l’Asfored, nous nous efforçons de diffuser des informations claires, précises et facilement accessibles sur nos formations, puis d’assurer un accueil, un suivi et un accompagnement personnalisé et efficient à chacun de nos apprentis. Nous favorisons l’écoute de nos partenaires, notamment les universités, les employeurs, les apprentis, les opérateurs de compétences, la profession, pour répondre au mieux à leurs attentes grâce à un suivi régulier.

Nous proposons une offre de formation en cohérence avec le contexte socio-économique du secteur. De ce fait, nous informons et conseillons les candidats et entreprises sur notre offre de formation afin de les fidéliser, ce qui nous permet d’optimiser le placement et de faciliter l’insertion professionnelle après l’obtention du diplôme.

Nous accompagnons les entreprises dans leurs démarches administratives lors du recrutement d’apprentis. Nous veillons à l’adéquation entre les contenus pédagogiques, les objectifs de la formation et les pratiques en entreprise, en choisissant avec soin les profils de formateurs et les modalités pédagogiques pour contribuer au développement optimal des compétences des apprentis.

En ce qui concerne la formation continue, dispensée par Edinovo, nous sommes particulièrement attentifs à proposer des formations correspondant aux réalités du métier occupé ou visé par le stagiaire, mais aussi aux besoins du secteur d’activité grâce à une veille régulière et performante. Les actions de formation correspondent aux besoins des apprenants et elles sont adaptées en fonction des profils. Tout comme en formation initiale, nous veillons à apporter un accueil, un suivi et un accompagnement personnalisé et efficient à chacun de nos apprenants. Grâce à ce suivi, nous pouvons mobiliser les moyens humains et matériels les plus appropriés à la nature de la prestation et à choisir les modalités pédagogiques qui contribuent au développement optimal des compétences des apprenants. Nous nous assurons ainsi de l’adéquation entre les contenus pédagogiques, les objectifs de la formation et les publics visés.

Pour l’ensemble de nos formations, nous nous engageons à recueillir, traiter et répondre aux remarques ou réclamations de nos interlocuteurs (apprentis, entreprises, partenaires, financeurs), mais aussi à mesurer systématiquement la qualité et l’impact de nos prestations dans le cadre de notre démarche d’amélioration continue et à partager ces évaluations avec l’ensemble de nos partenaires. Nous veillons à ce que nos pratiques respectent les obligations légales et la réglementation en vigueur et s’inscrivent dans une démarche RSE, respectueuse des enjeux du développement durable environnementaux, sociaux, économiques et éthiques. Nous mettons tout en œuvre pour maintenir et développer les compétences de nos collaborateurs et formateurs.

Quels ont été, pour vous, les écueils à éviter lors de l’audit initial ? Qu’aviez-vous, au contraire, bien anticipé ?

Nous avons commencé notre travail sur la démarche qualité en nous appuyant sur le référentiel Qualiopi dès le mois de janvier 2020, soit un an avant l’audit initial. Et dès la fin d’année 2020, nous avons procédé à une mise à jour de notre site internet pour tenir compte des attentes du référentiel qualité Qualiopi et ne pas avoir de modifications à réaliser de manière précipitée pour l’audit. La crise sanitaire fut la première embûche rencontrée, le télétravail généralisé de manière si abrupte ne nous permettant pas toujours d’avoir les personnes ressources à disposition. L’audit a dû être décalé, car nous souhaitions le réaliser en présentiel. Autre point de difficulté : la VAE, qui rentre dans le champ de compétences de l’Asfored et de sa filiale, et pour lequel nous étions audités. Très peu de candidats nous sollicitent pour ce dispositif, mais nous avons su montrer que nous respections les indicateurs relatifs à la VAE.

Mais, dans l’ensemble, comme nous respections déjà les exigences de la certification, nous avions les bons réflexes : un certain nombre de procédures et modes opératoires étaient déjà rédigés et respectés. Il a donc été relativement facile de montrer à l’auditeur la traçabilité de nos processus.

Interview ASFORED

Quels sont les plus-values concrètes de la certification Qualiopi pour l’ASFORED ?

La certification Qualiopi est la reconnaissance de notre exigence en matière de suivi qualité, et de notre implication dans le suivi et l’accompagnement des stagiaires. C’est très important pour nous. De plus, grâce à cette certification, les apprenants sont assurés d’obtenir le financement de leurs actions de formation car nous respectons tous les critères du référentiel qualité. Cela nous paraissait indispensable de pouvoir offrir cette plus-value à nos clients.

Par ailleurs, je crois sincèrement que cette certification permet de fidéliser nos apprenants et partenaires institutionnels et entreprises car elle montre bien notre adaptation aux exigences réglementaires, ce qui les met en confiance. Nous pouvons ainsi continuer sereinement notre déploiement dans le secteur de la formation professionnelle en tissant de nouveaux partenariats éventuels et en attirant davantage d’apprenants à se former chez nous.

Nous pouvons conserver notre référencement sur DATADOCK qui est la base de données où sont répertoriés tous les organismes de formation aptes à délivrer des actions de formation de qualité. Cela nous offre donc une certaine reconnaissance du travail mené par l’ensemble des collaborateurs de l’Asfored et Edinovo et de participer à l’amélioration continue de l’image véhiculée par notre centre de formation.

Interview ASFORED

L’édition est un secteur qui peine encore à se « transformer digitalement » comme cela pu être le cas du secteur de la musique par le passé. Que vous inspire ce relatif retard et quel(s) parallèle(s) pourriez-vous faire avec le secteur de la formation professionnelle ?

L’édition est un secteur de passionnés. L’attachement au papier est très présent. Pour beaucoup, lire un livre papier ou bien numérique ne procurent pas la même sensation. Néanmoins, au fil du temps, beaucoup d’éditeurs adaptent les manuscrits en numérique, plus facilement à la portée de tous et moins encombrant. D’ailleurs, d’ici 2025, tous les livres numériques devront être accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. C’est le signe d’une évolution dans le secteur. Nous avons d’ailleurs développé un module en e-learning afin de sensibiliser à ce thème.

Nous retrouvons ce sujet de digitalisation dans le secteur de la formation professionnelle également. Avant la crise sanitaire, la plupart de nos apprenants étaient très attachés aux formations réalisées en présentiel. Avec la crise sanitaire, il y a eu une accélération des actions de formations digitalisées, qu’elles soient en classes virtuelles ou en e-learning. La formation professionnelle s’adapte aux besoins, aux attentes et aux transformations des entreprises. Or, si ces entreprises peinent à prendre le chemin du digital, il est « normal » que la formation professionnelle ralentisse légèrement également à ce niveau car elle ne doit pas déstabiliser ses clients. Pourquoi légèrement ? Car la formation professionnelle se doit également d’être instigatrice de ces changements en proposant des formations innovantes qui conduiront à la réflexion et qui sait, au changement. C’est ici un gros défi pour la formation professionnelle : pérenniser ses actions « phare », mais également bousculer les codes à son niveau, proposer des nouveautés, pour espérer initier la transformation.

Pour en savoir plus, RDV sur :

A LIRE EGALEMENT